Accueil csb Actualité Burkina Faso : Les syndicats s’engagent à lutter contre les Flux Financiers Illicites
Actualité - csb - 21 septembre 2023

Burkina Faso : Les syndicats s’engagent à lutter contre les Flux Financiers Illicites

Dans une position résolue contre les Flux Financiers Illicites (FFI), les syndicats au Burkina Faso ont pris l’engagement de combattre cette question cruciale à la suite d’un atelier éclairant organisé par l’ITUC-Afrique en partenariat avec les syndicats les plus en vue du Burkina Faso. L’événement, qui s’est tenu à Ouagadougou le 20 septembre 2023, a marqué un tournant significatif dans la lutte contre les FFI dans le pays des hommes intègres.

Cet atelier a été rendu possible grâce à l’effort collaboratif entre l’ITUC-Afrique et les principaux syndicats du Burkina Faso: la Confédération Syndicale Burkinabé (CSB), la Confédération Nationale des Travailleurs Burkinabé (CNTB), l’Organisation Nationale des Syndicats Libres (ONSL) et l’Union Syndicale des Travailleurs du Burkina (USTB). Le financement de cet événement a été généreusement fourni par FNV Mondial, soulignant l’importance de l’action collective dans la lutte contre les FFI.

Pour de nombreux participants, cet atelier a servi d’introduction inaugurale au concept complexe des Flux Financiers Illicites. Tout au long de l’événement, divers éléments des FFI ont été méticuleusement décortiqués, éclairant les mécanismes secrets qui ont contribué à l’appauvrissement du Burkina Faso de ses précieuses ressources financières.

Les sessions de formation ont détaillé l’impact profond que les FFI ont sur le paysage du développement au Burkina Faso. Les participants ont acquis une compréhension approfondie de la manière dont ces pratiques financières illicites, qui impliquent souvent l’évasion fiscale, la corruption et des transactions financières secrètes, ont conduit à la rareté de ressources pour des services publics essentiels tels que la santé, l’éducation et l’infrastructure.

L’atelier s’est conclu par un appel à l’action, décrivant les stratégies que les syndicats peuvent employer pour lutter activement contre les FFI. Ces stratégies devraient se concentrer sur la sensibilisation, la défense de la transparence et de la responsabilité, ainsi que sur la promotion de la collaboration internationale pour relever ce défi mondial.

L’engagement des syndicats du Burkina Faso à lutter contre les FFI était palpable parmi les participants. Un participant a exprimé: « C’est la première fois que j’entends parler des Flux Financiers Illicites (FFI), et je dois dire que cela a été une révélation. La formation m’a non seulement présenté cette question cruciale, mais elle a également mis en lumière les implications profondes qu’elle a pour notre nation. Je suis profondément reconnaissant pour l’opportunité d’acquérir cette nouvelle perspective. À l’avenir, je m’engage à approfondir mes connaissances sur le sujet, car je crois que la compréhension des FFI est cruciale pour nos efforts collectifs en vue d’assurer un meilleur avenir pour le Burkina Faso. »

Un autre participant a partagé des sentiments similaires en déclarant : « Cet atelier a été vraiment instructif. J’ai l’impression d’avoir acquis un nouvel ensemble de perspectives pour aborder les défis économiques de notre pays. La complexité des FFI et les risques potentiels liés à leur traitement sont intimidants, mais ils ne me découragent pas. En fait, ils renforcent l’urgence de la question. La campagne contre les flux financiers illicites peut être difficile en raison des intérêts en jeu, mais avec les connaissances et la détermination acquises grâce à cette formation, je suis prêt à affronter ces défis et à contribuer à la lutte pour un Burkina Faso plus équitable. »

L’engagement retentissant des syndicats du Burkina Faso à confronter les FFI constitue une étape significative vers la sécurisation de la stabilité financière du pays, la garantie d’un développement équitable et la promotion d’un avenir plus radieux pour tous ses citoyens. À mesure que ces efforts gagnent en Momentum, le Burkina Faso est en passe de faire d’énormes progrès dans la lutte contre les pratiques financières illicites, conduisant finalement à une plus grande prospérité et à des progrès sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Syndicat National des Arts et Métiers : Un 1er congrès extraordinaire pour des lettres de noblesse

Le 1er congrès extraordinaire du Syndicat National des Arts et Métiers (SYNAME) s’est tenu…