Accueil csb Actualité FPHN 2023 : Les syndicats exposent leurs recommandations en matière de développement durable pour les pays africains, les pays moins développés et les pays en développement enclavés
Actualité - csb - 17 juillet 2023

FPHN 2023 : Les syndicats exposent leurs recommandations en matière de développement durable pour les pays africains, les pays moins développés et les pays en développement enclavés

Le délégué de la CSI, Olivier Ouedraogo (CSB, Burkina Faso), a présenté les propositions syndicales pour le développement durable des pays africains, les pays les moins développés et les pays en développement enclavés lors d’une séance dédiée qui s’est tenue le 13 juillet dans le cadre du Forum politique de haut niveau (FPHN).

Développement (RSCD) Agenda 2030 pour le développement durable
La réunion a été l’occasion de partager et de discuter des politiques et des mesures visant à améliorer les conditions de vie des populations de l’Afrique, des pays les moins développés et des pays en développement enclavés.

Ces pays ont été disproportionnellement touchés par les multiples crises auxquelles le monde est confronté et ont reculé un significatif par rapport aux Objectifs de développement durable (ODD).

Dans son intervention, Olivier Ouedraogo a présenté les principales recommandations des syndicats pour soutenir le développement durable de ces pays. Il a proposé toute une série de mesures financières cruciales pour élargir leur espace budgétaire, telles que la révision de leur situation de dette, l’augmentation de l’aide publique au développement et le renforcement de la coordination internationale pour lutter contre l’évasion fiscale et s’attaquer aux flux financiers illicites.

Les déficits importants en matière de travail décent dans ces pays constituant un obstacle majeur à leur développement durable : « Nous devons permettre les transformations structurelles de nos pays en mettant l’accent sur la création d’emplois décents et l’assurance de salaires suffisants. Garantir un travail décent est directement lié à une augmentation de la valeur ajoutée dans la production et contribue à des systèmes de protection sociale plus solides et mieux adaptés », a déclaré Ouedraogo.

En conclusion, Ouedraogo a fait écho à l’appel de l’Objectif 8 visant à dissocier la croissance de la dégradation de l’environnement et a souligné le rôle vital des investissements publics dans la promotion du développement durable grâce à des mesures de transition juste : « Nous avons besoin d’investissements accumulés dans les infrastructures publiques tout en veillant à un impact environnemental minimal. Faire avancer les réformes pour renforcer la part de l’industrie et de l’emploi industriel et mettre en œuvre des politiques industrielles de transition juste par le dialogue social est également important », a-t-il déclaré.

Source : CSI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Syndicat National des Arts et Métiers : Un 1er congrès extraordinaire pour des lettres de noblesse

Le 1er congrès extraordinaire du Syndicat National des Arts et Métiers (SYNAME) s’est tenu…