Accueil csb Actualité Confédération Syndicale Burkinabè : 48 ans de lutte pour la cause des travailleurs
Actualité - csb - 19 septembre 2022

Confédération Syndicale Burkinabè : 48 ans de lutte pour la cause des travailleurs

La Confédération Syndicale Burkinabè (CSB) a célébré son 48e anniversaire d’existence ce lundi 19 septembre 2022 à Ouagadougou. C’était en présence des représentants des centrales syndicales, des militants de la CSB et d’autres personnalités influentes du monde syndical Burkinabè.

La CSB a été créée le 19 septembre 1974 à l’issue des travaux de son congrès constitutif débuté le 17 septembre de la même année. Elle optera pour une ligne syndicale révolutionnaire de la lutte de classe. Elle déclara de ce fait dans le préambule de son statut:  » qu’elle combattra tous ceux qui s’attaquent aux intérêts supérieurs du peuple et ceux des travailleurs. » Fort de cette idéologie marquée à gauche, la CSB sera la tête de proue du mouvement syndical qui combat les velléités de mise en place d’un parti unique au Burkina Faso par le président Sangoulé Lamizana en 1975. Elle a contribué à dénoncer la mal- gouvernance des différents régimes dès sa création jusqu’à nos jours.

Le SG de la CSB Guy Olivier Ouédraogo

Cette commémoration est marquée par deux activités majeures à savoir : Une remise de kits scolaires aux enfants des femmes ouvrières démunies de la brigade verte et des consultations médicales gratuites au sein de la bourse du travail au profit des travailleurs.

Selon le secrétaire général de la CSB, Guy Olivier Ouédraogo, le syndicalisme est avant tout une école de valeurs qui prône la démocratie, la solidarité, l’égalité et la justice sociale. D’où l’idée de ce geste. En 48 ans de lutte pour la cause du travailleur, pour le SG, le bilan est positif même si beaucoup de défis restent à être relever.

Nouphé Bamogo SG de la FENAM

Le secrétaire général de la Fédération Nationale des Arts et Métiers (FENAM), Nouphé Bamogo a félicité la CSB pour ses 48 ans d’existence et de lutte sans discontinue pour la défense réelle des intérêts matériels et moraux des travailleuses et travailleurs du Burkina Faso. Il a fait une mention au secrétaire générale de la CSB Guy Olivier Ouédraogo à travers sa vision éclairée et son leadership incontestable. Il a terminé son allocution en félicitant la CSB d’avoir eu une pensée pieuse à l’endroit des femmes, en leurs octroyant des kits scolaires qui vont faciliter la scolarité de leurs enfants.

Edouard Bamogo, représentant des bénéficiaires

Le représentant des bénéficiaires des kits scolaires Edouard Ouédraogo, a remercié la CSB pour cette contribution qui va les aider dans la scolarisation de leurs enfants. Il a formulé des vœux de longévité à l’endroit du SG de la CSB pour sa clairvoyance et de sa lutte acharnée au coté des couches défavorisées au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Syndicat National des Arts et Métiers : Un 1er congrès extraordinaire pour des lettres de noblesse

Le 1er congrès extraordinaire du Syndicat National des Arts et Métiers (SYNAME) s’est tenu…