Accueil csb Actualité Formation des journalistes sur le dialogue social : La dernière communication dispensée par Guy Olivier Ouedraogoo
Actualité - csb - Non classé - 19 avril 2021

Formation des journalistes sur le dialogue social : La dernière communication dispensée par Guy Olivier Ouedraogoo

Rapport de la journée du 14 avril 2021
Les travaux de la troisième journée se sont poursuivis avec la dernière communication dispensée Ouédraogo Guy Olivier, le vice-président de la composante syndicale. Il a articulé sa communication autour de quatre points : définition du dialogue social ; justification du dialogue social ; bénéfices directs du dialogue social ; conditions essentielles du dialogue social.

En guise de définition, il a indiqué que le dialogue social englobe toutes formes de négociation, de consultation ou d’échange d’informations entre représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions d’intérêt commun liées à la politique économique et sociale.
Le communicateur a poursuivi sur la justification du dialogue social en évoquant le fonctionnement des intérêts des acteurs, les contingences socioéconomiques et les bénéfices directs aux acteurs. Concernant le fonctionnement des intérêts des acteurs, M. Guy Olivier Ouédraogo a fait cas de la recherche du profit qui principalement anime l’employeur et côté employé, c’est la question de travail décent qui est la préoccupation essentielle.
Les contingences socioéconomiques développées par le communicateur se sont concentrées essentiellement sur les faits socioéconomiques ; les crises et sorties de crises ; le terrorisme ; l’effort de guerre, les défis sécuritaires ; la relance de l’économie ; les grandes réformes structurantes ; le Maintien de la croissance ; l’instauration d’une plus grande justice sociale.
Sur les bénéfices directs aux acteurs, M. Ouédraogo s’est attardé sur les points suivants : Meilleure connaissance des réalités, plus grande lisibilité des options stratégiques des entreprises et de l’Etat ; La paix sociale; la légitimation de l’action publique, l’atténuation des contestations, l’adhésion aux politiques publiques ; l’appropriation des objectifs de l’entreprise, la création d’une communauté d’intérêt ; l’École de responsabilité, de citoyenneté et de démocratie.


Le dernier grand point de la communication portant sur les conditions essentielles du dialogue social a développé les questions de la Volonté politique ; la Liberté ; la Légalité ; la Représentativité/Unité ; le professionnalisme des acteurs ; la Bonne foi ; l’égalité.
Avant de tirer la conclusion, tous ces points ont fait l’objet d’explications détaillées de la part du vice-président. Cette communication a suscité beaucoup d’interrogations de la part des participants.
Rapporteurs Noufou KINDO, Hamidou TRAORE et Rodrigue GUEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Syndicat National des Arts et Métiers : Un 1er congrès extraordinaire pour des lettres de noblesse

Le 1er congrès extraordinaire du Syndicat National des Arts et Métiers (SYNAME) s’est tenu…